Prévenir les intoxications par le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité par intoxication en France. En France, ce sont chaque année environ 4000 personnes qui sont victimes d’une intoxication oxycarbonée. Une centaine de personnes en décèdent.

En région Grand Est, 120 épisodes d’intoxications par le monoxyde de carbone ont été enregistrés au cours de la dernière période hivernale*, exposant 688 personnes ; parmi les victimes, 382 personnes intoxiquées dont 2 décès. Face à ces accidents pour la plupart évitables, l’Agence Régionale de Santé (ARS) se mobilise en diffusant une information destinée à prévenir les situations à risque.

Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et non irritant. Il est donc indétectable sans appareil de mesure. Les intoxications liées à ce gaz résultent le plus souvent d’un dysfonctionnement des appareils à combustion (chaudières au gaz au fioul, au bois) et/ou d’un défaut d’aération des locaux où ils sont utilisés. La chaudière est la source mise en cause dans 50% des intoxications. Toutes les classes sociales sont concernées par ces intoxications : environ les 2/3 des foyers intoxiqués sont propriétaires-occupants.

Restons vigilants !

  • Avant l’hiver, faites impérativement entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié, la réglementation l’oblige ;
  • Faites ramoner, chaque année, les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié, quel que soit le combustible utilisé ;
  • Ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
  • N’utilisez sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments ;
  • N’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
  • Aérez quotidiennement votre habitation et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid. Les premiers signes de l’intoxication sont des maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. En cas de soupçon d’intoxication, il est faut immédiatement aérer les locaux, arrêter si possible les appareils à combustion, évacuer au plus vite les locaux et appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112. Face à une intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée

Que faire en cas d’accident dû au monoxyde de carbone ?

Les premiers signes de l’intoxication sont des maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. En cas de soupçon d’intoxication, il est faut immédiatement aérer les locaux, arrêter si possible les appareils à combustion, évacuer au plus vite les locaux et appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112. Face à une intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Pendant tout l’hiver, l’ARS Grand Est diffusera, en lien avec les Préfectures, des conseils de prévention à l’aide d’outils de communication dédiés : diffusion de dépliants d’information, d’affiches…et des réseaux sociaux.

L’ARS a développé une application ludique sur le site www.stopmonox.com, une page dédiée sur Facebook : https://www.facebook.com/stopmonox/ ainsi que des vidéos animées à visée pédagogique pour savoir identifier les risques et les prévenir.

Pour en savoir plus : www.ars.grand-est.sante.fr / Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone ?

UFC QUE CHOISIR

Permanence au 1 rue Georges Clémenceau à Pont-Sainte-Marie les mardis de 9 heures à 12 heures et les mercredis de 14 heures à 17 heures, sur rendez-vous.

 Tél. : 03.25.42.65.19.

Courriel :  antenneufctroyes@marne.ufcquechoisr.fr

Recensement citoyen

Qui est recensé ? Tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser dès l’âge de 16 ans.

Pourquoi être recensé ? Le recensement permet à l’administration de :

  • convoquer le jeune pour qu’il effectue la Journée défense et citoyenneté (JDC) ;
  • l’inscrire d’office sur les listes électorales à ses 18 ans.

Quelle est la procédure ? Le recensement s’effectue à la mairie du domicile dans les 3 mois suivant le 1 6ème anniversaire. Cette démarche peut également s’effectuer en ligne, pour certaines mairies, sur le site httos://www.service-public.fr.

Les pièces à fournir : une pièce d’identité (carte d’identité ou passeport), le livret de famille

Et après ?

  • 4 mois après s’être fait recenser, il est particulièrement utile au jeune de créer son compte sur www.maidc.fr, afin de télécharger sa convocation, changer la date de sa JDC lorsque celle-ci ne convient pas, localiser le lieu de la JDC et obtenir une attestation de participation.
  • Environ un an après le recensement, le jeune sera convié à effectuer sa JDC.
  • A l’issue de cette journée, il recevra un certificat individuel de participation, qui lui sera réclamé lors de toute inscription à un examen (CAP, BEP, baccalauréat…) ou concours (accès aux grandes écoles, à la fonction publique) soumis au contrôle de l’autorité publique, ainsi qu’à l’examen du permis de conduire.

Plus d’informations sur :

 

La crèche « A petits pas » de Charmont-sous-Barbuise

Le 2 janvier 2019, la Communauté de Communes « Forêts, Lacs, Terres en Champagne » a ouvert la crèche « A petits pas » sur la commune de Charmont-sous-Barbuise.

Elle e été créée en partenariat avec la CAF et la PMI qui lui a donné son agrément le 27 décembre dernier.

Magali (éducatrice de jeunes enfants), Amélie, Lucie et Anaïs (auxiliaires de puériculture), Lucie et Erika (titulaires du CAP Petite Enfance), ainsi que Marielle (Assistante Petite enfance), accueillent votre enfant dès l’âge de 10 semaines jusqu’à l’entrée à l’école maternelle.

La crèche est ouverte à tous les enfants, sans condition d’activité professionnelle des parents et selon vos besoins (accueil régulier ou occasionnel).

Le tarif est calculé en fonction de vos revenus et d’un barème donné par la CAF (entre 0.40 € et 2.90 € / heure).

La crèche permet de participer à des activités différentes, d’évoluer dans un espace adapté permettant l’autonomie, la socialisation, le partage,…

N’hésitez pas à vous renseigner !

CRECHE INTERCOMMALE « A PETITS PAS »

Ouverture du lundi au vendredi de 7h à 18h30

6 bis rue de l’Ecole – 10150 Charmont-sous-Barbuise

03 25 43 04 67

apetitspas.cdc@orange.fr